Recette des chouquettes niveau facile dans les cours de pâtisserie sur Bordeaux

chouquettes cours de pâtisserie à domicile sur Bordeaux

 

 

 

Recette pâte à choux:

1/4 de litre d’eau

3gr de sel

100gr de beurre

150gr de farine

5 oeufs

-Pré-chauffer votre four 200°c

-faire bouillir l’eau , le sel et beurre.

-hors du feu , rajouter la farine, dessécher la panade avant d’y ajouter les œufs un à un dans un bol.

-Dressez  à l’aide d’une poche à douille unie N°10 des points d’environ 3 cm sur plaque.

-recouvrez totalement de sucre grains et retourner la plaque rapidement pour enlever le surplus de sucre

-cuire 20 à 30 environ

 

 

 

Authentique baba au rhum avec les cours de pâtisserie sur Bordeaux

baba au rhum avec les cours de pâtisserie sur Bordeaux à domicile

Petit rappel historique proposé par la pâtisserie Stohrer à  Paris célèbre pour ses authentiques babas.

Nicolas Stohrer fit son apprentissage de pâtissier à Wissembourg dans les cuisines du Roi Stanislas de Pologne. C’est grâce à une brioche polonaise rapportée par Stanislas mais malheureusement desséchée durant  le voyage qu’il inventa le baba. Il eut l’idée de la rafraîchir en l’arrosant de vin de malaga et en la fourrant de crème pâtissière et de raisins secs. Le Roi Stanislas, qui lisait les contes des Milles et une nuit, baptisa ce nouveau gâteau L’Ali-Baba. Quand sa fille, Marie Leszcynska épousa en 1725 le roi Louis XV, Nicolas Stohrer son pâtissier la suivit à la cour de Versailles. Cinq ans plus tard en 1730 il ouvrait sa pâtisserie au 51 rue Montorgueil à Paris. Au fil du temps l’Ali-baba se transforma en baba au rhum et la crème pâtissière fut remplacée par de la crème chantilly.
Avis aux gourmands, cette fameuse pâtisserie qui existe toujours aujourd’hui vous propose les trois versions. L’Ali-Baba, arrosé de rhum, garni de crème pâtissière et de raisins secs de Corinthe, le baba au rhum nature et le baba au rhum garni de crème Chantilly. On peut aussi y ajouter en saison un assortiment de fruits rouges.

Babas et savarins sont 2 noms apparus à des époques différentes mais la ressemblance entre les gâteaux est telle qu’il serait absurde de les dissocier, la forme peut changer de même que l’ajout de raisins secs, etc. En résumé on peut dire que c’est une brioche pauvre en œufs et imbibée d’un sirop parfumé.