SIROP D’ÉRABLE VRAI OU IMITATION ?

SIROP D’ÉRABLE VRAI OU IMITATION ?

SIROP D’ÉRABLE VRAI OU IMITATION ?

De mon séjour dans la province du Québec, j’ai découvert une supercherie, dont j’ignoré l’existence avant la rencontre de Céline et Donald propriétaire d’une érablière la Cabane à sucre st-mathieu du parc  à Shawinigan ! ( vente seulement sur site).

Avant d’acheter un sirop d’érable, sauf si vous êtes en dégustation chez un Producteur, la seule manière est de vous fier à sa couleur et à l’étiquetage du produit. En France, si le sirop d’érable affiche son origine québécoise, vous devez lire sur l’étiquette sa catégorie, les coordonnées du Producteur et son numéro fédéral d’agrément attribué par les autorités canadiennes compétentes. Si vous ne voyez pas ces mentions, vous avez en main un succédané de sirop d’érable. Ce terme désigne tout produit qui est analogue en apparence à un produit de l’érable et qui est conditionné pour les mêmes fins qu’un produit de l’érable, mais qui ne provient pas exclusivement de la sève d’érable … dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, ce liquide ne contient pas une seule goutte de sirop d’érable ! Le plus souvent il s’agit de mélasse de maïs additivé d’un arôme artificiel d’érable. La mélasse est un résidu du raffinage du sucre, un sous-produit des raffineries sucrières à base de betterave ou de canne à sucre.

SIROP D’ÉRABLE VRAI OU IMITATION ?

SIROP D’ÉRABLE VRAI OU IMITATION ?

 

Au Québec, plusieurs affaires défraient régulièrement la chronique sur ce sujet très sensible de l’usurpation du terme « sirop d’érable », comme ce cas où la société Decacer proposait un sirop d’érable bio … qui en fait était composé de sirop de riz à 75% !

Le pire piège pour tout acheteur de sirop d’érable est la fameuse can (ou canne) de sirop d’érable. On la trouve partout au Québec et également en France et en Europe, dans la grande distribution ou les grandes surfaces alimentaires.

Cette boîte de 540 ml, blanche et rouge, est métallique, donc totalement opaque. Comment voir la couleur du liquide que le Producteur ou le « remplisseur » y a enfermé ? La plupart de ces boîtes ne mentionnent ni les coordonnées du Producteur, ni la catégorie du sirop d’érable contenu. Et pour causes !! La plupart du temps il s’agit de mélanges de divers sirops d’érable, d’origine et de qualité différentes, le plus souvent les moins chers. trop souvent, ce liquide contient un pourcentage plus ou moins important de sirop de riz ou autre mélasse.

Comment faire apprécier le vrai sirop d’érable à un non québécois, quand la première fois, ce non québécois a goûté ce liquide noirâtre et âcre, aux relents de sucre trop caramélisé ? Pourquoi croyez-vous que cette canne reste si longtemps sur l’étagère ou au frigo ? Tellement longtemps, qu’on finira par la jeter.

Goûtez à un authentique sirop d’érable … et vous comprendrez ! (article Kanata)

Vous trouverez plus d’informations sur le site de la fédération des producteurs acéricoles du Québec